Quelques réflexions sur le JDR

RPG Games

Etant un grand passionné de jeux de rôles sur table, je souhaitais partager avec vous quelques réflexions sur le sujet.

Peut-être l’ai-je déjà dit, mais je joue aux JDR depuis longtemps, depuis mes 8 ans et à l’époque je me contentais d’un crayon, d’un D6 et d’une feuille de papier. Pas de livre, pas d’accessoire, uniquement mon imagination et c’était génial !

J’ai essayé les gros livres et les systèmes de jeu complexes, mais ça n’a pas fonctionné pour moi, j’aime trop la simplicité pour consacrer des heures à essayer de comprendre comment un sorcier peut lancer un sort, puis récupérer sa mana, ou comment un hacker peut entrer dans la matrice et désactiver tous ses programmes de défense.

Je suis tombé sur Savage Worlds de Pinnacle Entertainment et cela m’a ramené aux jeux de rôles papiers. Facile à apprendre, à jouer et amusant, tout ce que j’avais toujours voulu. Je réalisé maintenant des settings utilisant ces règles que vous pouvez retrouver sur mon blog, mais je travail aussi sur un système encore plus simple pour des one-shots ou des jeux narratifs.

Cela m’a amené à réfléchir sur les systèmes que l’on utilise dans les JDRs. En fonction du système que vous utilisez, votre jeu n’aura pas la même saveur, peu importe ce que vous faites, les règles amènent leur propre logique.
Si on prend Savage Worlds, vous aurez une bonne ambiance, les joueurs vont tenter des actions stupides ou héroïques, en tant que maître du jeu, vous allez placer sur leur chemin des ennemis coriaces, des événements très dangereux qui nécessitent des actions audacieuses.
Le système D20 est plutôt axé sur la mécanique, apprendre comment utiliser ses capacités, comment les combinés avec ses coéquipiers…
Le système Basic est un système dur, pas de seconde chance, la parole des pourcentages mène le jeu.

Il y a tant d’autres systèmes, mais je vais essayer de penser global et de comprendre les différences fondamentales. C’est une réflexion personnelle, vous pouvez ne pas adhérer, je vais tout de même lancer un sort de domination 🙂

Pour faire une comparaison avec les langages de programmation en informatique où vous trouverez des langages de bas niveau (proche de l’architecture d’un ordinateur) et des langages de haut niveau (plus facile à comprendre et à utiliser), je pense qu’il y des systèmes de bas et haut niveaux pour les JDRs, mais contrairement aux langages de programmation, la différence ne réside pas dans leur complexité.

Un système de jeu bas niveau est proche du joueur. Vous jouez votre personnage de la manière que vous agiriez dans la vraie vie. Vous pouvez incarner un barbare avec une force surhumaine, mais vous ne pourrez pas compter sur la chance pour réussir. Vous devez jouer intelligemment et ne pas oublier que votre personnage peut mourir.
Un système bas niveau prendra aussi en compte les expériences traumatisantes subies par votre personnage, vous ne pourrez donc pas dire, ok, pas de problème avec l’araignée géante, je vais sauter dessus et la chevaucher.
C’est comme si le système rétroagissait sur le joueur. Votre personnage est effrayé, vous ne pourrez pas faire ce que vous voulez.

Un système haut niveau est proche du jeu. Vous jouez selon les propres règles du jeu sans lien avec le monde réel. Vous incarnez un barbare, allez-y, combattez le dragon en 1 contre 1, sautez de la falaise pour le transpercer… Vous pouvez jouer héroïque, brave, vous pouvez aussi faire des choix risqués puisque vous pouvez compter sur la chance (cartes, jetons, points bonus à dépenser…).
Il y a une distance entre vous et votre personnage, vous ne serez jamais capable de faire ce qu’il fait, et vous n’êtes pas limité pas des conséquences réelles telles que la peur, la lâcheté…

Par exemple, un système assez simple et de haut niveau est Savage Worlds, il peut être de plus bas niveau si vous le voulez.
Un système de bas/haut niveau complexe est le D20 de Donjons & Dragons.
Un système bas niveau assez complexe est le Basic de Cthulhu.

Je pense qu’aucun système est seulement de bas ou de haut niveau, vous trouverez toujours une règle de bas niveau dans un système de haut niveau, et vice versa.

J’ajouterai que souvent, les systèmes simulationnistes sont de bas niveau tandis que les systèmes narrativistes sont de haut niveau. Mais si vous prenez Savage Worlds, il est entre les deux systèmes et à la fois de bas et de haut niveau. Cela en fait un système souple et universel, idéal pour moi.

Je travaille d’ailleurs sur un système simple de bas niveau dont je vous parlerais plus tard.

C’était une réflexion, peut-être n’est-elle pas pertinente, peut-être qu’elle l’est. Je suis curieux de connaitre votre opinion sur le sujet, je suis sûr que beaucoup d’entre vous connaissent bien plus de JDRs que moi, alors n’oubliez pas de laisser un commenter 😉

Leave a reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s