Quelques réflexions sur le JDR 3

What means RPG

Qu’est-ce qu’un jeu de rôle ?

Dans un premier temps, mettons-nous d’accord sur ce qu’est un jeu !

Un jeu est une activité visant l’amusement, mais vous pouvez aussi y rechercher la compétition, par exemple dans l’e-sport.
Vous pouvez jouer à Starcraft pour le fun ou pour gagner, voire même pour en vivre si vos gains sont suffisamment importants.
Vous apprenez donc toujours dans un jeu puisque vous essayer d’accomplir quelque chose.
Mais un jeu peut être plus ou moins compétitif en fonction de ce qui est en jeu.

Pour un jeu de rôle, lorsqu’il se joue sur table, vous partagez un moment autour d’une table avec vos amis ou des inconnus, l’un d’entre vous étant le maître du jeu.
Le maître du jeu conte l’histoire, régule le jeu avec les règles et essaye de satisfaire tout le monde.
Les joueurs vont jouer leurs personnages, suivre les règles, et essayer de relever les défis qui se présentent.

Vous apprendrez beaucoup sur vous-mêmes (en fonction du personnage que vous jouez, et si vous êtes le maître du jeu, de l’histoire que vous imaginez) et sur les autres, pour les mêmes raisons. Cependant, ce n’est pas vraiment un jeu compétitif, ni argent ni récompense à gagner, seulement un bon moment à partager et un personnage à faire évoluer.

Même si un jeu est compétitif et est votre travail quotidien, je pense qu’il est aisé de le différencier d’un emploi standard par le plaisir que vous ressentez en le faisant, vous l’avez choisi. Il y aura toujours de l’ennui et de la lassitude par moments, mais la plupart du temps vous serez heureux. Sur ce point, c’est comparable à l’art, c’est une passion, pas un job alimentaire.

Jeu de rôle

Non, un jeu de rôle n’est pas un lance-roquettes RPG (roleplaying game) 😉

Rocket Propelled Grenade

Un jeu de rôle est un jeu où tout le monde est impliqué dans une histoire créée par le maître du jeu.
Un joueur ne se contente pas de jouer son personnage comme dans un jeu vidéo, il va aussi participer à création de l’histoire. Les choix de son personnage vont influencer la suite de celle-ci.
Un bon maître du jeu est capable de modifier son histoire, ou de faire croire qu’elle est différente, de manière à garder les joueurs impliqués. Mais dans le même temps il sait où il veut les emmener, maintenir cet équilibre est parfois assez difficile.

Les joueurs ont des personnages joueurs qui vont évoluer durant le jeu. Ils deviennent très souvent de plus en plus puissants/compétents, mais ils évoluent et approfondissent aussi leurs personnalités.

Un jeu de rôle est amusant, offre un bac à sable infini à votre imagination (bien plus que les jeux vidéos), vous permet de partager un bon moment avec vos amis (ou pour vous faire de nouveaux amis), et est aussi bénéfique pour vos compétences relationnelles et votre intelligence.

Dans notre société où chacun d’entre nous est pressé, c’est aussi l’occasion de prendre un moment, 4, 6 voire 8 heures, et de voyager dans un autre monde. Cela aide à prendre du recul.

Je vais maintenant détailler quatre formes différentes de jeux de rôle pour que vous puissiez en comprendre tous les aspects.

Jeu d’aventure

Un jeu d’aventure est proche d’un jeu de rôle mais aussi très différent puisque vous ne pouvez pas modifier votre environnement.

Dans un jeu d’aventure comme Zelda, un jeu vidéo sur les consoles Nintendo, vous êtes libre de vos actions dans un cadre bien défini.
Les jeux de rôle avec un nombre important de règles comme Donjons & Dragons ou Pathfinder peuvent facilement devenir des jeux d’aventure.
Vous jouez votre personnage et essayez de relever les défis donnés par le maître du jeu. Votre objectif est de réussir, d’obtenir de l’expérience et des pièces d’or…
Vous ne modifiez le monde qu’à la marge.

Dans un jeu de rôle, vous pouvez tout modifier. Vous ne voulez pas explorer ce donjon mais au contraire espionner le seigneur local, pas de problème.
Peut-être que vous voulez rencontrer les Dieux et créer un nouveau monde, pourquoi pas, tant que votre maître du jeu est d’accord.

Souvent, plus le système de règles est précis et détaillé, plus il est facile de tendre vers le jeu d’aventure, ce qui n’est pas un inconvénient mais un élément à garder à l’esprit.
Dans un jeu avec 250 pages de règles et où vous jouez avec des figurines, il est assez difficile pour le maître du jeu de vous permettre tout ce que vous voulez, il n’a pas un processeur I7 quatre coeurs dans la tête 😉

A propos de Savage Worlds, je dirais qu’il offre les deux manières de jouer, plutôt aventure ou jeu de rôle. Vous pouvez jouez avec des figurines et toutes les règles, ou sans et en ne conservant que l’essentiel, comme vous préférez.

JDR Thérapeutiques

Les jeux de rôle thérapeutiques visent à améliorer vos compétences relationnelles.
Par exemple, vous ne savez pas comment parler à votre supérieur et cela vous empêche d’avoir une promotion, un psychologue peut vous aider avec un jeu de rôle thérapeutique.

Après avoir compris le problème, le psychologue imagine une simulation où lui-même ou quelqu’un d’autre jouera votre supérieur, et vous essaierez de dépasser votre peur ou blocage mental.
La simulation vise à être la plus proche possible de la réalité afin que vous puissiez vous en servir quand vous serez confronté à la vraie situation.

Quel est le lien entre le jeu de rôle loisir et le jeu thérapeutique, vous jouez un rôle et apprenez sur vous-même.
Dans un jeu de rôle loisir, vous incarnez un personnage fictif dans un univers fictif, et vous apprenez peu sur vous-même.
Peut-être que vous jouez tout le temps un personnage assez violent, peu importe que ce soit un archer elfe ou un barbare nordique…
Peut-être que vous jouez toujours un personnage rusé parce que vous êtes vous-mêmes rusé et n’en avez pas vraiment conscience.

Dans un JDR thérapeutique, vous jouez un rôle pour apprendre, d’autres vont jouer un rôle pour vous aider, et tout ceci va modifier votre vie quotidienne, vous apprenez donc beaucoup sur vous-même. L’objectif n’est pas de vous amuser, donc mise à part le nom, le lien entre les deux formes de jeux est assez ténu.

JDR pour entreprises ou Serious games

Un jeu de rôle pour l’entreprise ne vise pas non plus l’amusement même si cela peut être un moment agréable.
L’objectif peut être proche du jeu thérapeutique, par exemple pour aider un(e) directeur/trice, en jouant le rôle d’un employé, à mieux savoir comment manager son équipe, ou plus proche d’un jeu de rôle loisir, par exemple pour renforcer les liens dans une équipe avec un jeu collaboratif.

Dans les deux cas, on est loin du jeu loisir car vous avez la contrainte du temps et celle de l’utilité.
Le jeu doit être assez court et productif pour l’entreprise.

Jeu de rôle érotique

Je ne pouvais pas rédiger cet article sans mentionner les jeux de rôle érotiques, ceux où, vous savez, vous enfilez une tenue de plombier et votre partenaire une tenue d’infirmière et… Oui, car effectivement, être plombier est très dangereux 🙂

Les jeux de rôle érotiques ont sûrement été les premiers dans l’histoire, bien qu’ils n’aient aucun lien avec les précédentes formes de jeux citées.

Un conseil, si vous mettez sur votre CV que votre loisir est le jeu de rôle, placez une image d’un dé ou précisez qu’il s’agir du jeu de rôle de loisir, sinon, votre employeur pourrait penser que… hum hum… 🙂

 


Le monde du jeu de rôle est fait d’étendues vastes à l’horizon infini.
Les jeu loisir est le plus connu et peut être plus ou moins orienté aventure. Il est divisé entre les jeux vidéo et les jeux sur table (réelles ou virtuelles). Les jeux vidéo tendent à être plutôt d’aventure, mais certains ont essayé de vous donner la saveur d’un vrai jeu de rôle tel que Baldur’s Gate.

Les jeux professionnels ne sont pas vraiment identifié en tant que jeux de rôle. Rares sont ceux qui vont faire le lien entre les deux types de jeux, et par conséquent, le jeu de rôle est vu comme une activité inutile, peut-être même en-dessous du jeu vidéo qui rapporte beaucoup d’argent, alors qu’il a de nombreux effets bénéfiques pour celles et ceux qui le pratiquent. Vous pouvez lire à ce sujet mon article « Pourquoi je joue aux jeux de role papiers ? »

Je vous encourage donc à jouer car on n’arrête pas de jouer en vieillissant, on devient vieux quand on arrête de jouer 😉


Savage Worlds

Je ne vais pas vous donner des règles, mais plutôt quelques idées pour approfondir vos personnages, et aussi pour réfléchir un peu sur vous en tant que joueur.

Si vous voulez ajouter des traits de personnalité à votre personnage, vous pouvez consulter ces deux articles : (Lien1) (Lien2).

Vous pouvez aussi utiliser les alignements de Donjons et Dragons, bien utiles pour donner un axe à votre personnage.

Les atouts et handicaps de Savage Worlds sont bien faits, et je pense que vous pouvez réfléchir à leur sujet lorsque vous avez déjà créé plusieurs personnages, essayer d’analyser votre manière de jouer.
Quel type de personnage aimez-vous jouer ? Et pourquoi ? Dans quel type d’univers ?
Comment jouez-vous au-delà des compétences de votre personnage ?

En ce qui me concerne, je préfère les univers de science-fiction, j’adore la technologie, l’exploration de l’espace, les aliens, le post-apo…
Peu importe que je joue un personnage intelligent, fort ou adroit, je vais toujours être assez direct, voire dur, et aussi essayer de devenir important dans le monde où l’histoire se déroule.
Dans la vie réelle, je suis aussi assez direct et dur, ma propre personnalité va donc influencer ma manière de jouer malgré les compétences, traits de caractères et background différents de mes personnages.

Pensez-y la prochaine fois que vous créez et jouez un personnage 😉

Leave a reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s