GoldenEye 007 (Fr)

Goldeneye

Le film GoldenEye

Le septième film James Bond sortie en 1995 avec l’irremplaçable Pierce Brosnan (007) et Sean Bean (006-Janus).

Le nom GoldenEye rend hommage à Ian Fleming (le créateur de James Bond) car il a travaillé sur l’opération GoldenEye au cours de la guerre civile espagnole.

GoldenEye se déroule durant la Guerre Froide, mon époque préférée pour les fictions. Rien n’est plus badass que des opérations secrètes durant l’hiver, dans le but de détruire des bases militaires cachées abritant des missiles nucléaires.
GoldenEye, Alerte Rouge, J’ai grandi avec cet imaginaire de la Guerre Froide et j’adore ça.
J’adore la neige, j’adore les engins militaires high-tech, j’adore les espions, j’adore l’anglais et le russe et j’adore les armes nucléaires.
Pensez au film « Perdus dans l’espace », c’est encore une fiction basée sur la Guerre Froide avec l’Occident contraint d’envoyer un vaisseau dans l’espace car ils sont en train de perdre la guerre contre les Rouges.

A propos de GoldenEye, j’ai deux scènes préférées, au début quand 007 se jette dans le vide pour rattraper l’avion, et à la fin quand il conduit un char dans les rues de St-Petersbourg.

C’est un excellent film, le meilleur parmi les James Bond, et Pierce Brosnan est le meilleur James Bond.

Goldeneye logo

Le jeu GoldenEye

Sorti en 1997 sur Nintendo 64, GoldenEye 007 est l’un des plus grands FPS de l’histoire vidéoludique car la campagne et les différents défis sont excellents, tout comme l’est le mode multijoueur à 4 sur un même écran, le bon vieux temps…

Ce jeu était difficile mais l’histoire très intéressante et proche du film. Le gameplay était parfait, vous aviez beaucoup d’armes et de gadgets à disposition, vous deviez parfois être discret pour éviter une fusillade avec trop d’ennemis, et vous pouviez aussi redémarrer un niveau pour le terminer plus rapidement afin de débloquer des bonus.

GoldenEye 007 est l’un des principaux jeux de l’histoire vidéoludique, un chef-d’oeuvre parmi les FPS et sur Nintendo 64. Je me rappelle passer des heures pour débloquer les bonus et en multijoueur avec mes amis. Mes armes préférées étaient le RC-P90 et le DD44 Dostovei. Plus tard j’ai découvert Counter Strike, Battlefield, Call of Duty, mais mon premier FPS fut GoldenEye 007 😉


Savage Worlds

Ce ne serait pas intéressant d’avoir les statblocks de 006 et 007 car qui voudrait traquer James Bond ? Je préfère vous donner les règles de quelques gadgets et armes bizarres, afin que vous puissiez les utiliser dans votre setting d’espionnage qui, je l’espère, se déroulera pendant la Guerre Froide 🙂

Laser Watch

Laser Watch
Portée : 1
Dégâts : 2d10
CdT : 1
Prix : 1000
Tirs : 10
Notes : PA6, utilisée pour découper des portions de murs et de planchers

Moonraker Laser

Moonraker Laser
Portée : 15/30/60
Dégâts : 2d8
CdT : 3
Prix : 2000
Tirs : Illimité
Notes : PA2, Auto

Golden Gun

Golden Gun
Portée : 15/30/60
Dégâts : 4 blessures
CdT : 1
Prix : 5000, une balle coûte 200
Tirs : 1
Notes : 4 blessures contre tout ennemi organique si touché

Broforce (Fr)

BroForce

Guerre, Mort, Muscles !!!

BROFORCE n’est que brutalité, violence, destruction, guerre… et humour !

C’est tous vos films des années 70-80-90 réunis dans un seul jeu vidéo où vous pouvez jouer votre héros préférés et tuez les ennemies des Etats-Unis. Les Etats-Unis sont admirables dans Broforce, c’est la liberté, la démocratie, la civilisation, et vous devez répandre tout cela sur la surface du globe en bottant le cul de terroristes, d’aliens et de démons, qu’est-ce qu’il y a de mieux ?

Ce jeu est original et génial. Avec des graphismes pixellisés, et les niveaux sont entièrement destructibles.
Chaque héro à son propre gameplay. Vous jouez Indiana Jones, renommé Indiana Brones, alors allez-y pour le fouet. Vous jouez Rambro, désolé mais pas il n’y aura pas d’arc avec des flèches explosives, à la place, une mitrailleuse et des grenades.
Et il y a bien plus de héros provenant de films très variés.

Le jeu est très nerveux, rapide, furieux, vous devez penser et agir vite, aucune hésiation, aucune peur, vous êtes un BRO !

Il y a une campagne qui est amusante puisque vous allez rencontrer les principaux ennemies de ces films. Premièrement les terroristes, puis les aliens et enfin les démons.

Sky Fortress

Acid Crawler

Satan

Le jeu peut quelques fois être assez difficile, le temps que vous compreniez comment tuer le boss. Bien sûr, vous n’avez pas le temps de réfléchir dans ce jeu, vous pouvez seulement combattre, et combattre férocement !
Quand vous finissez un niveau, vous combattez le boss de fin, à l’ancienne, j’adore !

Une fois la campagne terminée, vous pouvez télécharger des aventures gratuites réalisées par la communauté, et elles sont plutôt réussies.

Vous pouvez jouer en multijoueur en coopération.
Le Deathmatch est amusant mais uniquement en mode local. C’est le problème de ce jeu, il est assez gourmand pour votre ordinateur puisque vous pouvez tout détruire dans un déluge d’explosions. Il était donc difficile de faire un vrai mode Deathmatch en multijoueur, dommage.

Si vous voulez en savoir plus, oui j’attends toujours le Lieutenant Rasczak de Starship Troopers, regardez cette vidéo 😉

Kerbal Space Program (Fr)

Kerbal Space Program

Un jeu sur le thème de la conquête spatiale, et oui cela existe et il est très bien !

Je l’ai trouvé sur Steam pendant les promotions de Noël et je ne le regrette pas.

Dans ce jeu, vous allez démarrer avec une fusée à peine plus évoluée que la V-2 de Von Braun, pour finir avec un engin capable de voyager vers d’autres planètes. Tout ceci au sein d’un simulateur précis où la moindre erreur peut vous coûter la réussite de la mission ou la vie de votre petit Kerbal (les habitants de Kerbin, l’équivalent de la Terre).

Je vous conseille de débuter par les tutoriels car vous ne pouvez pas aborder ce jeu comme vous le feriez avec d’autres. Vous n’allez pas apprendre en jouant ou en cliquant un peu partout, vous avez besoin d’apprendre les bases qui sont déjà suffisamment complexes.
Comment construire une fusée (pas un missile), comment quitter l’atmosphère, comment placer sa fusée en orbite, comment quitter son orbite, comment se rendre sur Mun (la Lune), y atterrir, la quitter, revenir sur Kerbin… Tant de choses à connaître avant de jouer, mais les tutoriels sont vraiment amusants tout comme la tête des Kerbals.

Ce qui est captivant dans ce jeu est la découverte des règles physiques dans l’espace, vous ne volez pas comme sur Terre. Vous ne visez pas la Lune comme vous viseriez une piste d’atterrissage. Chacun de vos déplacements est lié à la gravité et à votre orbite, une bonne habitude étant d’économiser son fuel et de piloter avec prudence.

Vous ressentez vraiment le truc quand vous vous séparez du premier étage de votre fusée une fois arrivé en haute atmosphère, puis quand vous stabilisez votre orbite avant de mettre un petit coup de propulseur afin de la modifier. Quand vous revenez sur Kerbin vous êtes stressé pour votre Kerbal avec la chaleur et le risque que le parachute ne s’ouvre pas.

Ce jeu a une super ambiance et est amusant, les graphismes sont propres et la simulation est vraiment de qualité.

Vous disposez de plusieurs modes de jeu : Sandbox (libre), Science et Carrière. J’ai pour l’instant seulement essayé le mode Carrière qui inclut le mode Science. J’aime tout gérer, les missions, le recrutement, la construction de la fusée, les vols…
Le mode Sandbox est sûrement amusant mais je ne souhaite pas me lasser du jeu en faisant n’importe quoi, puis ne plus pouvoir revenir au mode Carrière, réaliste et exigeant.

Voici un aperçu de ce que vous pouvez faire dans Kerbal Space Program, s’il vous tente, allez sur Steam pour soutenir ce jeu intelligent 😉

Alien : Isolation (Fr)

Alien Isolation

Le Xénomorphe, pas un animal de compagnie pour votre grand-mère 😉

Premièrement, le merveilleux Alien vs Predator 2 sorti en 2001. Rappelez-vous quand vous étiez en train de courir dans les conduites d’aération, croisant les doigts pour ne pas être poursuivi par un Alien.

Puis en 2010 est sorti un nouveau Alien vs Predator, et cela n’a pas été un bon jeu. Très ennuyeux, je ne l’ai pas terminé.

Vous pourriez me dire que j’aurais dû commencer par les vrais jeux Alien, les vieux jeux, mais je n’y ai jamais joué, alors comment écrire quelque chose dessus, à part en précisant que Alien : Isolation n’est pas le premier jeu exclusivement sur Alien.

Alien Isolation 2

Dans ce jeu sorti en 2014, vous trouverez un gameplay asymétrique qu’ils auraient dû aussi développer pour le multijoueur, comme celui que vous pouvez trouver aujourd’hui dans Dead by Daylight ou bientôt dans Friday 13th. 4 Humains et 1 Xénomorphe dans un vaisseau, les Humains essayent de s’enfuir…

Mais ce jeu est un jeu solo et vous êtes SEUL, 1 vs 1,votre fragile corps d’humain contre une machine à tuer faite d’acide !
Ce jeu a été fait par un psychopathe, vous jouez au jeu du chat et de la souris mais vous êtes la souris, et en face de vous vous avez un Tigre !

Vous pouvez seulement éviter ou créer une diversion pour espérer survivre au Xénomorphe. Il peut vous sentir et vous entendre à une grande distance.
Si vous êtes piégé, vous pourriez survivre en vous cachant dans un casier ou derrière une table, cela pourrait marcher, ou non, probablement non en fait…

A propos de l’atmosphère, vous avez vraiment l’impression d’être dans un film Alien. C’est vraiment bien fait, les sons, les graphismes, c’est bien Alien.

Pour le gameplay, il est bon mais parfois assez rigide. Les mouvements du Xénomorphe ne sont pas non plus très flexible.

Une chose que je n’aime pas est que vous n’avez aucun moyen d’action. Vous êtes plus que faible, vous êtes un bout de viande livré à un Xénomorphe affamé.
Le Xénomorphe peut apparaitre de nulle part, si vous utilisez le détecteur il peut vous entendre, il sait que vous êtes à cet endroit même quand ça fait 5 minutes que vous êtes planqué dans un casier.
Souvent le Xénomorphe patrouille (le bon vieux script) pile là où vous devez aller sans aucune raison. Avez-vous déjà vu un Lion, un Tigre ou un Ours en train de patrouiller sans raison ? Non, s’il n’y a pas de proie, ils s’en vont ou essayent d’en trouver une. Pas le Xénomorphe, il vous attend, cela rend le jeu irréaliste.

J’aurais préféré une meilleure mécanique de ce système de chasse. Vous pouvez aller où bon vous semble, si vous êtes silencieux, les probabilités sont faibles que le Xénomorphe vous détecte. Bien sûr, parfois vous auriez été contrait de faire du bruit, par exemple en tournant une valve. Le Xénomorphe aurait aussi pu de temps en temps vous tendre un piège, ça c’est un comportement de prédateur.

C’est un bon jeu et il est très effrayant, pour moi le meilleur, mieux que Slender Man. Mais je n’ai vraiment pas aimé ce sentiment de : On a mis le Xénomorphe ici car il devait en être ainsi !

Pour un jeu du chat et de la souris, je préférerais plus de souplesse et des surprises, pas être coincé comme un poisson dans un filet.

Si vous voulez l’essayer, vous pouvez l’acheter sur Steam. Soyez courageux ouvrier de la Weyland-Yutani.

Et pour conclure cet article, je vous laisse apprécier cet oeuvre d’art (Aliens 1978) du maître H. R. Giger 😉

Bonne année

H. R. Giger

 

Urban Chaos (Fr)

Urban Chaos

Ce vieux jeu est une pépite, l’un de mes jeux favoris (je sais que j’en ai beaucoup), sorti en 1999, puis en 2000 sur Playstation et Dreamcast.

C’est un jeu totalement lié à son époque. Vous incarnez une policière dans une ville sombre et au cours de votre enquête, vous allez lentement comprendre qu’un complot met la ville en danger derrière ce chaos grandissant au tournant du nouveau millénaire.

La policière que vous jouez est D’arci Stern (sur les images), une recrue du Union City Police Department, vous êtes bien occupé par un gang local qui se fait appeler les Wildcats, dirigé par un « vrai méchant » nommé Bane. Les choses dégénèrent  et Bane, qui est un sorcier, invoque un Balrog pour détruire Union City.

Ce jeu était incroyablement captivant. En 1999, vous aviez une ville pour vous, en jouant un flic et en 3D !
Vous pouviez affronter les criminels, les coffrer, conduire des voitures, grimper aux murs des bâtiments…
Vous aviez aussi une carte qui vous permettez de choisir votre prochaine mission, presque un monde ouvert.

Urban Chaos 2

Je me souviens aussi de la bande-son qui accompagniez très bien l’atmosphère du jeu.

Tout était de qualité, mais le gameplay était difficile. Vous deviez être adroit et précis en jeu car il était facile de chuter d’un mur ou de rater un coup.

Ce jeu n’est plus disponible sur Steam, mais il est sur GOG.

J’adorerais apprendre qu’une suite est en préparation, Urban Chaos II, avec les possibilités offertes aujourd’hui cela pourrait vraiment être un bon jeu, même si Mucky Foot Productions (Développeurs) n’existent plus.
C’est dommage qu’ils n’aient pas tiré avantage de 2012 et de son ambiance très apocalyptique pour le concevoir.

Urban Chaos est toujours intéressant, laid pour notre regard actuel, mais plaisant 😉

Joyeux Noël

Stronghold (Fr)

Stronghold

Stronghold, la simulation de siège de châteaux forts à laquelle j’ai joué des heures, j’adore les châteaux, ils sont impressionnants, ce sont des constructions splendides et ils durent des siècles avec nos fantômes les hantant…

Dans Stronghold, vous développez un petit village et construisez votre propre château. Vous avez bien sûr un ennemi, par exemple le Rat : (traduction officielle non trouvée)

Oh, yes. I bet now you are worried. My imperial troops will soon be upon you

Il peut sembler dangereux, mais en réalité il ne l’est pas, vraiment pas.

Vous devez gérer vos habitants et le respect qu’ils ont pour vous, soit par le bonheur, soit par la terreur ! Entre les jardins et les potences, faites votre choix jeune Seigneur.

Vous devez vous assurer qu’ils ont assez de nourriture, d’églises et de bières (non essentiel). Vous accumulez aussi du bois, du fer et du poix (goudron).

Vous améliorez lentement votre château et votre armée jusqu’à ce que vous ou votre ennemi ne lanciez la première attaque. Le point faible du jeu réside dans les combats. Construire son château est vraiment agréable, tout comme gérer ses paysans, mais les batailles ne sont pas très intéressantes.

Vous avez un choix important d’unités à disposition : archer, piquier, épéiste, chevalier, porteur d’échelle, catapulte…

Mais ça ne fonctionne pas très bien. Trop de moyens de « tricher » pour gagner assez facilement. Il y a un manque de stratégie quand vous faites une escarmouche, mais le jeu reste amusant grâce aux pièges que vous avez installé pour votre ennemi.

Pour vraiment ressentir ce qu’était un siège médiéval, vous devriez plutôt jouez une partie en mode siège où vous pouvez personnaliser votre armée avec un certain nombre de points à dépenser, ainsi la bataille est équilibrée.

Je ne veux pas dire que le jeu est mauvais, c’est un jeu fantastique (surtout en LAN) qui sera encore meilleur avec son successeur : Stronghold Crusader, sorti en 2002.

Dans Stronghold Crusader, vous jouez les Chrétiens ou les Sarrazins durant les Croisades. Vous avez accès aux mercenaires Sarrazins pour améliorer votre armée, ce qui apporte quelques nouvelles tactiques pour conquérir le château de son voisin. J’ai aussi adoré ce jeu parce qu’il y a deux fois plus d’unités et qu’il offre des paysages différents.

Après, il y a eu plusieurs suites :  Strongholf 2 / Stronghold Legends / Stronghold Crusader : Extreme / Stronghold Kingdoms / Stronghold 3 / Stronghold Crusader 2.

Stronghold Crusader : Extreme est intéressant car vous pouvez jouer avec des armées immenses.

Stronghold Crusader 2 est assez bon, pas un chef-d’oeuvre comme fut le premier, mais un bon jeu.

Stronghold est donc une série de jeux vidéo unique que certains aimeront, tandis que d’autres ne comprendront pas pourquoi c’est amusant.

Si vous voulez l’essayer, ou retourner dans vos souvenirs de sièges médiévaux, tout est disponible sur Steam 😉

Twisted Metal (Fr)

Twisted Metal 2

Twisted Metal, l’un de mes jeux préférés, j’ai passé tellement de temps à y jouer, à finir l’histoire avec chaque véhicule. Essayez de combattre Minion avec une moto, certains vont comprendre de quoi je parle 😉

Ce jeu est dingue, tout est fou, autant que dans Carmageddon mais plus grand public puisque rouler sur les gens ne constitue pas le cœur du jeu.

C’est un jeu de combat de voitures qui est apparu en 1995 sur Playstation 1. Calypso, un « super-méchant », a créé le Tournoi Twisted Metal où vous pouvez combattre avec votre véhicule et tenter de gagner. Le tournoi prend place à différents endroits sur Terre, donc sur plusieurs maps.

Il y a une courte histoire sur chaque personnage, et je me rappelle toujours des vidéos de Twisted Metal 2, elles étaient incroyables.

Vous choisissez donc votre personnage et son véhicule, puis vous commencez le combat sur la première map. Le jeu continue ainsi jusqu’au duel final contre le big boss !

Pendant le combat, vous pouvez foncer sur vos adversaires, tirer des missiles, du napalm, des faisceaux électriques… jusqu’à ce que vous soyez le dernier survivant. Pas de course, pas de victoire en écrasant les piétons (il n’y en a de toute façon pas beaucoup), seulement la dure voie du combat.

Je connais réellement seulement Twisted Metal 2 puisque je possédais une Playstation et y ai beaucoup joué. Mais Twisted Metal a continué son chemin avec Twisted Metal III en 1998 et le IV en 1999, puis Twisted Metal Black en 2001n Head-On en 2005 et son édition extra en 2008, pour finir avec Twisted Metal en 2012 (jetez un coup d’œil au concept-art)

Twisted Metal Art

Vous pouvez y voir Axel (les roues géantes) et Bruce Cochrane (la voiture rose lance-flammes) et un autre véhicule que je ne parviens pas à identifier, celui sur lequel ils sont en train de tirer.

Twisted Metal est donc bien une longue histoire, l’une des séries principales dans le monde vidéoludique. C’est un repère pour tout jeu de combat avec véhicules, et il y en a eu d’autres, comme Interstate 76 et 82, Vigilante 8…

Apparemment, un film est en tournage, oui, un film sur Twisted Metal. Avec beaucoup d’argent ils pourraient réussir à sortir un très bon film en 3D. Parce qu’à part de grosses explosions et des personnages psychotiques, que peuvent-ils bien mettre dans ce film ?

J’espère qu’un nouveau Twisted Metal verra le jour en 2017 ou 2018. Calypso ne meurt jamais !

Project Zomboid (Fr)

Project Zomboid

J’ai dit que j’écrirais un article sur ce jeu, le voici !

Alors, Project Zomboid est la création d’une petite équipe, je crois qu’ils étaient deux au tout début et qu’ils ont dû finir leur jeu pour pouvoir payer leurs factures. Processus de développement assez spartiate mais bravo à eux !

Dans Project Zomboid, vous créez votre personnage, comme dans un jeu de rôle, ce qui est sympa. Vous choisissez vos vêtements, et plus important vous pouvez choisir un Métier comme Bûcheron ou Médecin. Votre Métier vous donne des bonus et des malus, et vous pouvez aller plus loin en sélectionnant des Traits qui sont soit des handicaps, soit des atouts. A la fin, le total doit être 0 pour un personnage équilibré.

Pour une première partie, essayez d’avoir un personnage sans trop de handicaps car vous ne savez pas encore comment jouer.

Le jeu a des graphismes isométriques comme beaucoup d’autres. Le point positif est que votre ordinateur ne prendra pas feu, le point négatif est pour les accros aux graphismes parce qu’on se croirait dans les années 2000.
Pour ma part, je pense que des graphismes épurés sont très bien pour un jeu de zombies.
Malgré ces graphismes, vous ressentez vraiment votre environnement. L’atmosphère est bien rendue, le design global du jeu est bien.

Vous pouvez aussi personnaliser votre jeu, tels que les caractéristiques des zombies. Vous pouvez même en faire des enragés de 28 Jours plus Tard, essayez pour voir, je l’ai fait, et je ne le referai pas 🙂

Quand vous démarrez, il y a de l’électricité et de l’eau courante, vous allez trouver plein de nourriture dans chaque maison, le jeu est facile. Puis la fin du monde devient petit à petit plus palpable, plus d’électricité, d’eau… Vous allez devoir faire votre propre feu et fabriquer de nombreux objets.

Les zombies sont partout et dans le setting normal, ils peuvent seulement marcher. Mais il y a en énormément, alors soyez prudent.

Les points communes avec State of Decay sont l’atmosphère, les similitudes avec The Walking Dead et le gameplay (fouiller des maisons, fuir par la fenêtre…) même s’ils sont très différents pour deux raisons :

  • Project Zomboid a des gaphismes isométriques, donc votre ressenti sur le jeu et votre personnage est radicalement différent.
  • Vous allez devoir fabriquer beaucoup de choses pour survivre tandis que State of Decay se concentre davantage sur les combats.

Les deux sont les meilleurs jeux de zombies, ils sont assez complémentaires pour ressentir toutes les émotions que peut donner un monde rempli de zombies.

L’équipe de Project Zomboid travaille toujours à l’amélioration du jeu que vous pouvez acheter sur Steam.

Jetez-y un coup d’œil et bon jeu 🙂


My first short adventure in Project Zomboid

J’ai créé mon personnage, Tony Montana. Le nom d’un dur à cuire pour me porter chance, mais ça n’a pas été suffisant.

Zomboid01

Voici mes débuts dans un mobil-home. Je me croyais chanceux à moment là « Super, pas trop urbain, je ne vais pas croiser beaucoup de zombies ! »

Bien évidemment j’avais tort. Il n’y avait certes pas beaucoup de zombies, mais ces mobil-homes sont inutiles. Peu de nourriture, pas beaucoup d’armes, et surtout, pas d’étage pour se cacher.

J’ai donc décidé de partir à la recherche d’une vraie maison, avec un frigo rempli de fromage et de légumes, un salon avec une batte de baseball, et une chambre avec des rideaux sur les fenêtres. Et je l’ai trouvée !

 

Zomboid02

Oui je l’ai trouvée, mais il y avait une alarme. Avec la décision la plus lâche de tous les temps, j’ai décidé de me cacher dans la chambre à l’étage. J’ai entendu les fenêtres se briser et les zombies cogner aux portes.

Puis, cette fois-ci avec le choix le plus bête suite au choix le plus lâche, j’ai essayé de m’échapper par la fenêtre, mais je ne savais pas qu’il fallait des clous pour faire une corde! Je me suis donc brisé le tibia droit, géniaaaaaal.

Un couteau de cuisine à la main, je suis revenu vers MA maison pour tuer plusieurs zombies (cette arme est géniale), puis dans la chambre pour bander ma blessure.

Je suis resté 3 jours dans cette chambre, descendant seulement au rez-de-chaussée pour manger et lire (mon sac à dos était plein). Après 3 jours à vivre comme une marmotte, je me suis décidé à sortir dehors malgré ma fracture.

Je suis allé vers le Nord, pas de zombies en vue, j’ai vu une cabane avec une fenêtre brisée et ai décidé d’y entrer. Le destin est un jeu, un jeu cruel, cette petite maison en bois avait aussi une alarme, et toutes ses fenêtres étaient cassées. Bien sûr, il n’y avait pas non plus d’étage…

Zomboid03

Je ne pouvais pas partir à cause de ma facture, je me suis donc battu et ai été mordu au torse. Après avoir tué 5 zombies, j’ai utilisé ma bouteille de désinfectant et ai bandé ma blessure. J’ai ensuite mangé quelques boîtes avant de me coucher.

Zomboid04

J’ai espéré que mon bandage soit suffisant. Je me suis réveillé, je suis allé dans la cuisine pour remplir mes bouteilles d’eau. Puis j’ai mangé quelques carottes en boîte, et suis soudainement tombé au sol, fin du jeu. Game over, vous avez survécu 4 jours…

Quelques secondes plus tard je voyais mon personnage se relever, quitter la maison et marcher dehors, zombifié.

Project Zomboid, le jeu qui vous donne l’impression d’être une souris dans un monde de félins. Une blessure = la mort, une alarme = des zombies en approche, soyez vigilant.

 

Je vais réessayer, j’ai besoin d’un meilleur nom 😉

State of Decay (Fr)

State of Decay

State of Decay est le jeu le plus proche de The Walking Dead que vous puissiez trouver. On pourrait dire que c’est un mélange entre The Walking Dead et 28 jours plus tard, avec une pincée de Left for Dead.

Pourquoi est-ce si proche de The Walking Dead ?

  • Vous jouez dans un monde de zombies et essayez de survivre en fouillant des maisons et en conduisant des voitures des années 1980-90′.
  • Vous menez une communauté de survivants avec quelques fortes personnalités.
  • Vous devez ramener de la nourriture, des médicaments, des armes et munitions, du pétrole et des matériaux de construction pour maintenir votre groupe en vie et améliorer votre campement.
  • D’autres groupes de survivants vous environnent, vous pouvez faire du commerce, les aider ou non…
  • Les couleurs et le design du jeu sont très proches de The Walking Dead.
  • Les zombies sont partout, et ce sont des personnes décédées se relevant après leur mort.

Pourquoi c’est un mélange avec 28 jours plus tard ?

  • Les zombies peuvent courir ! Ils grimpent aussi aux fenêtres et peuvent s’accrocher aux voitures en mouvement.
  • Leurs yeux sont d’une couleur rouge vive.
  • Ne les sous-estimez pas, ils sont vraiment dangereux.

D’où provient la pincée de Left for Dead ?

  • Il y a quelques zombies spéciaux mais intéressants et pas surpuissants :
  • Le Screamer, un zombie sans défense qui peut attirer beaucoup de ses congénères en criant.
  • Le Juggernaut, un zombie massif que vous souhaitez seulement éviter.
  • Le Bloater, le seul qui peut vous tuer après sa mort définitive grâce à sa fumée toxique.
  • Le Feral, le chasseur auquel vous ne pouvez échapper, alors soyez armé et préparé !
  • Les zombies SWAT et Army, des zombies normaux avec une armure sur le dos.

C’est un un très bon jeu, vous consacrez votre temps dehors à essayer de survivre et de comprendre ce qui a bien pu arriver. Vous n’avez pas d’armes lourdes et des événements inattendus peuvent devenir des obstacles à votre programme.

Si ce jeu n’était pas en 3D, je dirais qu’il est assez proche de Project Zomboid pour son atmosphère et son gameplay. J’écrirai un article sur Project Zomboid et vous comprendrez alors ce que je veux dire.

State of Decay est un excellent jeu si vous recherchez quelque chose proche de The Walking Dead et qui ne met pas trop l’accent sur la survie (2h pour obtenir des graines, 6h pour faire pousser vos cultures…). Le jeu est bien équilibré entre la gestion des éléments de votre survie et l’action.

Les graphismes, le son et le gameplay sont bons, l’histoire est bien écrite, et les combats et mouvements sont immersifs. Seules les sensations de conduites auraient pu être meilleures. On regrette aussi l’absence de motos pour se faire un personnage à la Daryl.

Si vous voulez l’essayez et je vous le recommande, vous pouvez acheter State of Decay sur Steam.
Jetez aussi un coup d’œil à State of Decay 2 !

Bon jeu 😉

 

Carmageddon (Fr)

Carmageddon

Bienvenue mesdames et messieurs dans la Course à la Mort.
A vos marques, démarrez vos moteurs, 5-4-3-2-1 GO !

Ahhhhhhhhhhhhhh…
Nooooooooonnnnn…

Premier sang, le porteur du drapeau !


Quel jeu légendaire, j’ai passé des heures (jours) devant Carmageddon II : Carpocalypse Now.

En toute honnêteté, je n’ai jamais prêté beaucoup d’importance à la course, je préférais essayer de détruire mes ennemis ou écraser tout le monde.

Carmageddon est sorti dans les années 1990, cette époque de jeux et films étranges, avec souvent comme personnage principal un prisonnier-punk-psychotique-violent.

Inspiré du très bon film la Course à la Mort de l’an 2000, le premier jeu est sorti en 1997, suivi par le chef-d’oeuvre Carmageddon II en 1998, l’épisode mythique de cette saga.
En 2000 est sorti Carmageddon TDR 2000, un jeu assez mauvais.
Revenu d’entre les morts, Stainless Games a récupéré les droits de leur jeu originel et a sorti Carmageddon Reincarnation en 2015. Je ne l’ai pas essayé car l’optimisation était mauvaise, mais j’ai joué au tout nouveau Carmageddon Max Damage et il fonctionne bien.

Pour résumé, dans Carmageddon, vous êtes dans un monde parallèle avec beaucoup d’humour noir, vous avez une voiture, des adversaires, et vous pouvez gagner par trois moyens : terminer la course en premier, écraser tous les piétons, détruire tous vos ennemis.

Les voitures sont totalement dingues, et il y a de nombreuses améliorations et bonus à attraper avec votre véhicule. Cela peut modifier la gravité, vous rendre plus résistant, faire que les piétons soient plus grands…

C’est vraiment amusant de jouer à Carmageddon, c’est du grand n’importe quoi, vous ne pouvez pas vous sentir dans une simulation violente, rien ne ressemble à notre monde.
Je n’ai jamais compris la controverse à propos de ce jeu. Certes, vous gagnez des points en écrasant des gens, et même plus en le faisant de manière artistique, mais vous ne conduisez pas une voiture réaliste dans une vraie ville, ce n’est que pur imagination !
Bien sûr, en 1997, on était moins habitué au gore qu’aujourd’hui.  Je n’ai pas entendu parler d’une controverse pour Carmageddon Reincarnation, et cela aurait été absurde si vous jetez un coup d’œil à des jeux tels que Battlefield ou Call of Duty qui souvent simulent des guerres toujours en cours.

Si vous voulez essayez ce jeu, vous pouvez débuter avec le très très bon Carmageddon II, vous pouvez aussi donner une chance à Carmageddon Max Damage, la version améliorée de Reincarnation.

J’allais oublié, ne buvez pas avant de conduire si vous voulez gagner 😉